cds-eyres-message-banner

This message was originally shared on the Government of Canada Website – https://bit.ly/3J8BJ5o

For many Canadians, Russia’s unprovoked invasion of Ukraine represents the return of history. The return of a time of struggle and great power competition: when larger nations employed force to conquer their neighbours, redrawing borders in the hopes of regaining a past glory that was never truly theirs. This attack is an attack against the international rules based order, with changes to the geopolitical situation that will reverberate for years to come.

While the future is uncertain, the events in Ukraine have underscored the primacy of our core mission as a fighting force: the defence of Canada and Canadian interests.

These events have also given me cause to reflect upon the paradox that lies at the heart of a professional military. We train our entire lives – spending blood, tears, toil, and sweat – to prepare ourselves to fight in defence of our homeland, against threats we dearly hope will never come. For our brothers and sisters in Ukraine, that fight is upon them now.

For the close to 3,000 members of the Canadian Armed Forces who have served on Operation UNIFIER since 2015, this may be an especially difficult time. Your thoughts, like mine, will no doubt be with your friends and comrades as they face the ultimate test. This is only natural.

Know that we, and our allies, have done everything our Governments have asked of us to help prepare Ukraine for these challenging times. No matter the outcome of this invasion, the training you provided, to more than 33,000 members of the Ukrainian Security Forces, will be invaluable in the days to come. You have helped save lives that would otherwise have been lost, and you have helped prepare the Ukrainian Forces to fight tyranny and unbridled aggression.

As these events unfold, know that our work with our allies will become ever more important. Since 2014, almost 13,000 of us have supported NATO Assurance Measures throughout Central and Eastern Europe on Operation REASSURANCE, either through support to our initial Land Task Force in Poland; or our current enhanced Forward Presence in Latvia; through our near-persistent presence in Euro-Atlantic waters as part of NATO Standing Naval Forces; or through our support to NATO air policing efforts in Romania, Iceland, and Lithuania over the years.

To those currently deployed to the region, and to all those who will, or may join them in the coming weeks and months, know that your work, which has contributed greatly to our Alliance’s deterrence and defence efforts, is now more vital than ever.

The rest of us will continue to be prepared to do what our government asks of us, in support of our country and our fellow Canadians.

The world has just become a much more dangerous place, and we must do all that we can to stand as one and be ready.

16538 General Wayne Eyre, Chief of the Defence Staff


Pour beaucoup de Canadiens, l’invasion non provoquée de l’Ukraine par la Russie représente le retour de l’histoire. Le retour d’une période de lutte et de concurrence des grandes puissances : une période où les grandes nations utilisaient la force pour conquérir leurs voisins et redessiner les frontières, dans l’espoir de retrouver une gloire passée qui ne leur avait jamais vraiment appartenu. Cette attaque est aussi une attaque contre l’ordre international fondé sur des règles,  avec des changements dans la situation géopolitique qui se répercuteront pendant des années.

Bien que l’avenir soit incertain, les événements en Ukraine font ressortir la primauté de notre mission en tant que force de combat : la défense du Canada et de ses intérêts.

Ces événements m’ont également amené à réfléchir au paradoxe qui se trouve au cœur d’une force militaire professionnelle. Nous nous entraînons toute notre vie – offrant sang, labeur, larmes et sueur – pour nous préparer à combattre pour la défense de notre patrie, contre des menaces que nous espérons profondément ne jamais voir se manifester. Pour nos frères et nos sœurs en Ukraine, ce combat est aujourd’hui une réalité.

Pour près de 3 000 membres des Forces armées canadiennes qui ont servi dans le cadre de l’opération UNIFIER depuis 2015, cette période peut être particulièrement difficile. Vous penserez certainement, tout comme moi, à vos amis et camarades, alors qu’ils affrontent l’épreuve ultime. C’est tout à fait naturel.

Sachez que nous, ainsi que nos alliés, avons fait tout ce que nos gouvernements nous ont demandé pour aider l’Ukraine à se préparer à ces temps difficiles. Peu importe le résultat de cette invasion, l’instruction que vous avez donnée à plus de 33 000 membres des forces de sécurité de l’Ukraine sera d’une grande utilité dans les jours à venir. Vous avez aidé à sauver des vies qui, autrement, seraient perdues, et à préparer les forces ukrainiennes à se battre contre la tyrannie et à l’agression effrénée.

Pendant que ces événements se déroulent, sachez que le travail que nous effectuons avec nos alliés prendra de plus en plus d’importance. Depuis 2014, près de 13 000 d’entre nous avons soutenu les mesures d’assurance de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est dans le cadre de l’opération REASSURANCE, en participant à notre force opérationnelle terrestre initiale en Pologne, en fournissant notre soutien actuel à la présence avancée renforcée en Lettonie, à travers notre présence quasi permanente dans les eaux euro-atlantiques au sein des forces navales permanentes de l’OTAN ou encore en soutenant les activités de police de l’espace aérien de l’OTAN en Roumanie, en Islande et en Lituanie au fil des ans.

Vous qui êtes actuellement déployés dans la région, et à ceux qui vont ou pourraient être déployés au cours des prochaines semaines et des prochains mois, sachez que votre travail, qui contribue grandement aux efforts de dissuasion et de défense de notre Alliance, est maintenant plus crucial que jamais.

Pour ce qui est du reste d’entre nous, nous continuerons à nous préparer à accomplir ce que le gouvernement nous demande de faire, afin de soutenir notre pays et nos compatriotes canadiens.

Le monde vient tout juste de devenir beaucoup plus dangereux, et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour être unis et prêts.

16538 Le Général Wayne Eyre, Chef d’état-major de la Défense

1 Comment

  1. William Woodward on March 15, 2022 at 10:06 pm

    As per pretty much everything Gen Eyre pens. Perfect.
    I’m so grateful our country is benefiting from whatever guidance and command from Gen Eyre possible.
    He’s a classmate, friend and a remarkable example of what I so embody from a much shorter but rich experience of Canada’s Forces.

Leave a Comment





Categories